]]>

vidéo - dernières nouvelles d' Alsace - 3/11/2010



Les maths à portée de clic

Professeur de maths au collège de Morhange, en Moselle, Philippe Mercier a développé un site internet entièrement dédié aux programmes de maths de la 6e à la 3e. En six ans, il a créé 460 vidéos qui mettent cours et exercices à portée de quelques clics. Gratuitement.

La voix posée, le geste précis, Philippe Mercier fait son cours. Un stylo à la main pour détailler un calcul, manipulant une figure découpée dans du papier calque pour illustrer une notion de géométrie. (Photo DNA - Christian Bach)

Et si la révolution de l'aide aux devoirs ou du soutien scolaire venait du net ? Philippe Mercier, qui enseigne les maths depuis bientôt trente ans, est en train d'en faire la preuve avec des moyens assez rudimentaires, de solides notions d'informatique et une grande attention aux derniers développements multimédias.
Depuis 2004, il enregistre dans une pièce de sa maison de Château-Salins des vidéos qui reprennent les cours de maths des collégiens, ceux-là mêmes qu'il enseigne en classe. En suivant méticuleusement le programme, chapitre par chapitre.
Les enregistrements se font tôt le matin, à partir de 5 heures, pendant les vacances d'été, lorsque la maison et la rue sont calmes... « Il faut compter deux heures pour réaliser une vidéo d'une vingtaine de minutes sur un cours », confie l'enseignant. L'œuvre est créée sur une tablette surmontée d'une caméra vidéo. La voix posée, le geste précis, Philippe Mercier fait son cours. Un stylo à la main pour détailler un calcul, manipulant une figure découpée dans du papier calque pour illustrer une notion de géométrie. Sur ce petit plan, format A4 ou guère plus, les symétries prennent vie, on l'a même surpris en train d'expliquer les propriétés d'un volume avec une demi-livre de beurre.
De ce long et patient travail résulte un véritable trésor : 60 cours, jusqu'à huit exercices vidéo par cours. La plate-forme d'accès libre à l'adresse http ://maths-videos.com recèle 460 documents. Le blog comporte aussi un forum où l'enseignant répond aux questions des élèves en texte, parfois en vidéo ou par le truchement d'un enregistrement audio.

Quelque 40 000 visites chaque mois

Pour développer ce site, Philippe Mercier s'est appuyé sur les logiciels gratuits disponibles sur internet. Son matériel - deux ordinateurs, une caméra des plus simples -, il l'a acheté avec l'argent tiré de la vente d'un cours de maths interactif, Mathoutor, créé dans les années 1990 et vendu sur CDrom avant qu'internet et la vidéo en ligne ne viennent tout bousculer.
Le site reçoit quelque 40 000 visites chaque mois, le temps de présence des internautes se situe largement au-dessus de la moyenne. Le site a aussi ses fidèles, les forums comptent plus de 700 membres inscrits. Les messages élogieux sont nombreux, particulièrement ceux d'élèves qui préparent le brevet des collèges ou de parents qui ont trouvé là une bonne aide aux devoirs... gratuite. « Il faudrait que cela existe pour d'autres cours », suggère un parent. « Je ne regrette pas de vous avoir eu comme professeur », confie ailleurs un élève... en ligne.
Philippe Mercier rêve de développer son idée, de l'étendre aux programmes du lycée. Un graphiste pourrait donner à cette plate-forme une allure plus attrayante. Mais à cela, la bonne volonté ne suffit pas, d'autant moins qu'il faut assez régulièrement mettre les cours à jour : les programmes changent. Alors, l'enseignant évoque la recherche d'un mécène, un statut d'enseignant partiellement détaché. Une équation difficile à résoudre à l'heure des suppressions de postes...

CHRISTIAN BACH